ACROSS THE DAYS

L’ORDRE COLLECTIF : UNE DÉCOUVERTE À EMPORTER

Posted in ACROSS THE DAYS, ACROSS THE MUSIC by Ken on février 7, 2012

Au lendemain d’une cérémonie des NRJ Music Awards qui aura comme à son accoutumée fait couler beaucoup d’encre, permettez qu’à mon tour, je m’immisce quelques secondes dans la peau d’un bel éphèbe grec qui invente des récompenses pour remettre mon « Award de la révélation française catégorie espoir » de ce début d’année 2012.

La découverte

Avant de commencer, je tiens à m’imposer une règle : hors de question de comparer le travail de nos amis de l’Ordre à quelconques artistes que ce soit. Pourquoi cette règle ? Car depuis que ces jeunes gens plein d’ambition ont commencé leur percée sur ce beau monde qu’est Internet, les comparaisons à Daft Punk ou autres Justice n’ont cessé de fuser de façon obsessionnelle par les internautes. Il va de soit que nos chers « papas de la French Touch » ont marqué nos univers musicaux. Mais il est je pense vital, d’arrêter de les utiliser comme point de comparaison pour toute la scène électro/électro-pop française.

Ceci étant dit, venons en aux faits : qu’est-ce que l’Ordre ? Qui se cache derrière ce mystérieux logo représentant une Fleur de Lys inachevée ?

L’histoire commence durant le dernier trimestre de 2011. Petit à petit sur la toile, deux groupes assez distincts font parler d’eux, Jettune (Pop / Electro) d’une part, Else (Electro) de l’autre. Très vite, en deux clics tout au plus, on se rendra alors compte que ces deux groupes très mystérieux officient sous l’égide de la fameuse Fleur de Lys, représentation graphique du collectif « L’Ordre ». Tout est encore assez flou à l’époque. J’étais très intrigué par Else, étant totalement tombé sous le charme de morceaux comme « Letter Part II », et « Airlines », le teasing devenait d’autant plus insoutenable que les sons ne duraient qu’une minute.

Continuant de m’abreuver des sons des deux groupes sur YouTube, dans l’attente de plus de « matière », la sanction est finalement tombée par un beau jour de Décembre. L’Ordre publie « Escape to The Edge », premier son de Else ayant une durée de plus d’une minute trente, accompagné d’un clip fait-maison qui utilise un registre déjà vu, certes, mais très bien mis en scène. Le clip nous raconte une histoire, celle d’un homme qui vit sa vie avec ce qu’il faut pour la rendre tumultueuse : musique, soirées, amis, rixes, stupéfiants et tout ce qui s’en suit. J’ai personnellement jugé que le clip avait un caractère « intimiste », phénomène que j’avais déjà ressenti dans « Don’t Think Twice » de Jettune; car au-delà d’un scénario simple mais efficace, les membres de l’Ordre nous plongent dans leur monde, on en vient à avoir l’impression de les avoir toujours connu.

Le renseignement

Et c’est là que l’étonnement débute vraiment. Un regroupement de mecs se définissant comme « une bande de potes » sort de nulle part, réussit à se créer une fanbase de 1000 personnes sur Facebook en communiquant de façon très modérée et nous fournit de surcroît des clips à la réalisation soignée, qui n’ont pas à rougir de certaines productions qui partent dans un too-much digne des meilleurs épisodes de Magnum.

C’est donc tout naturellement que j’ai été me renseigner une fois de plus directement à la source, pour percer les arcanes de ce mystérieux collectif; et force est de constater que je n’étais pas au bout de mes surprises.

Concrètement, l’Ordre c’est actuellement 7 membres, 3 musiciens (dispatchés sur deux duos) et 4 réalisateurs âgés de 18 à 19 ans, venant de Toulouse et se connaissant pour la plupart depuis plusieurs années. Interrogés sur ce choix de partir directement sur plusieurs projets, alors que bien des artistes ont du mal à lancer un seul projet, les membres de l’Ordre justifient ce choix par une volonté de maximiser au mieux l’étendu des deux groupes, mais aussi et surtout parce qu’ils tiennent à conserver cette solidarité dans leur travail. Ainsi, en plus de se faire plaisir, les deux groupes se poussent mutuellement vers le haut.

Pour ce qui est de la production, musicalement et visuellement parlant, l’Ordre compte continuer de se diversifier pour garder cette fraîcheur, tant au niveau de leurs clips que de leurs morceaux. Les réalisateurs étant maintenant quatre (contre deux jusqu’à fin 2011) et le matériel ayant été renouvelé, il ne fait aucun doute que les futurs projets du collectif ne manqueront pas d’ambition, et nous éblouirons la rétine et le tympan comme ce fut le cas jusqu’à présent, car même si les productions musicales manquent encore un peu d’identité (et c’est d’ailleurs pour ça que leurs détracteurs les comparent tant à d’autres), il ne faut aucun doute, et cette évolution se remarque déjà après six mois, que Jettune et Else sauront réellement se démarquer musicalement par la suite. Le collectif nous promet de plus un EP pour Else dans le courant des deux prochains mois, ainsi que quelques dates de concert; de même pour Jettune quelques mois plus tard. On attend en tout cas tout ça avec impatience.

Je clos cette article en vous proposant le dernier clip tout juste sorti de Jettune intitulé « Wild Things », qui nous offre là un melting-pot de bien des extraits cinématographiques que nous vous laissons à loisir de reconnaître, le tout dans une ambiance de bichromie des plus chaleureuses, bercée par un piano et une voix qui nous rendraient presque nostalgiques.

(Nos remerciements à Antoine Barrès et à toute l’équipe de l’Ordre Collectif pour leur disponibilité)

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] (cf : Article sur acrosstheday.com) […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s